C’est une en Juillet et comme c’est souvent le cas, le sommeil léger s’ arrête pour écouter le d’une qui s’est immobilisé sur le caniveau!

Ce soir, la chanson est particulièrement insistante … peut-être agacé par le temps … Le lendemain matin au réveil nous avons déjà oublié la  compagnie de la nuit!!
Dans la pause de midi au téléphone, me dit que dans la cour de la maison il y a une petite chouette et qu’elle veut la ! C’est bien dommage déjeuner à la cantine …
C’est pourquoi l’insistance de cette nuit!
Une mère qui, au retour, ne trouve plus son enfant!
Je vais chez moi et j’espére de voir la chouette.
Il suffit d’ouvrir la petite grille qu’elle ouvre ses ailes et se cache entre mes pots!

Je suis simplement heureux, elle m’attendais!
Je vais immédiatement de prendre l’appareil photographique et un peu de hachée!
Je pense qu’elle aura de la faim!… Je retour dans la cour seulement après avoir récupéré un fil de fer.

Pourquoi?
Si à un bout du fil nous mettons un peu de nous porrions le donner la viande sans qui nous l’approchons trop; mon père l’a fait toujours quand il trouvait les petits!
Je vous garantis que ça marche!

Mais en attendant, si vous voulez photographier la petite bouche de la chouette vous avrez de très mauvais résultats!

Entre un déclechement et l’autre la chouette a terminé la totalité de la viande! Pendant ce temps, Anna est retournée du travail et nous nous demandons ce qui est mieux faire pour la chouette!
Nous la laissons dans la cour?

Ou nous devons prendre une cage?
Peut-être qu’il convient d’appeler pour nous résoudre le problème!
En fait, il nous recommande sans l’ombre d’un doute de la reporter sur le toit.

Eh bien, nous nous armons de gants en cuir et nous essayons de la prendre sans faire du mal à la chouette.
La capture a été bien menée, la chouette est calme et nous pourrions aussi faire de photos.

Après,nous allons sur le toit pour la libérer; moi je la pose sur les tuiles, je fait beaucoup de photos et je le laisse de la viande.

Elle me regarde, ouvre ses ailes et s’envole!
Elle plane probablement à la proximité de la cour.
Je descends et je vais maintenant pour voir si la retrouve….mais..c’ est impossible de la trouver!

Que déception! Nous espérons que la mère peut encore la nourrir!
Après le dîner, nous sommes avec Antonio qui nous explique comment un rappel est faible et que si nous nous mettons sur le toit, nous pourrions les voir qui se déplacent.
Selon vous, qu’est-ce que nous avons fait au retour chez nous?

Oui, nous sommes allé sur le toit!
Mais nous sommes restés un peu parce que tout était silencieux.
Nous sommes descendus pour entendre quelques choses.
Et ici, Antonio nous donne une explication!
Sur la corniche au-dessus de la fenêtre, il ya quelque chose qui se déplace et fait le rappel étrange.
Nous ne pouvons pas rester silencieux, et ainsi le petit nous entende.
Maintenant, il est curieux de voir qui est que le dérange!

Il se montre à la fenêtre et regarde-nous! Puis il déplace un peu la tête, il la rentre et nous ne le entendons plus.
Plusieurs jours sont déjà passés : il y a du silence.
Peut être il est déjà  volé loin!

Nous devons attendre  l’année prochaine pour la voir de nouveau; en cas de retour de la chouette sur notre toit, nous vous ferons savoir. Peut-être même voir!

Cet article l’ont écrit Anna et Simone Bergonzoni